L'histoire de la réussite de MK Signs avec PrimeCenter

Success Story : Le pouvoir de transformation de PrimeCenter 

30 janvier 2024

Lorsque Mike Kasold, propriétaire de MK Signs, a assisté à une démonstration de PrimeCenter à ISA Sign Expo, il a tout de suite été séduit. Après avoir passé une heure à regarder Joey Phillips, Technical Sales Engineer à Caldera, mettre le programme à l'épreuve, il était prêt à signer et à l'installer dans sa propre imprimerie l'après-midi même. Aujourd'hui, presque tout ce qu'il imprime passe par PrimeCenter, ce qui a transformé le mode de travail de l'entreprise. 

MK Signs, imprimeur accidentel 

Mike Kasold a commencé sa carrière en tant qu'entrepreneur paysagiste et, de façon inattendue, la fabrication d'enseignes est devenue un passe-temps qui s'est transformé en entreprise. Voici comment il explique ce qui s'est passé : "À l'époque, j'étais paysagiste, mais un de mes amis avait un plotter de découpe qu'il utilisait pour fabriquer des panneaux et il voulait la vendre. J'ai fini par le lui acheter et j'ai commencé à m'amuser avec, à faire des panneaux comme passe-temps".  

Un passe-temps qui s'est transformé en entreprise, Debbie et Mike Kasold développant ce qui allait devenir MK Signs.

"Nous avons fini par construire un petit local derrière notre propriété, qui est devenu un magasin d'enseignes au fur et à mesure que le hobby prenait de l'ampleur, puis nous avons tout simplement abandonné l'aménagement paysager pour nous consacrer à plein temps à la fabrication d'enseigne." Au début, ils découpaient du vinyle et le collaient sur des bannières, utilisant jusqu'à neuf couches de couleur à la fois pour créer les motifs. "L'une de nos principales activités au début était la fabrication de banderoles pour le base-ball et le soft-ball, ce qui nous a permis de connaître beaucoup de gens dans notre communauté, beaucoup de mamans et de parents d'équipes. Ils ont commencé à nous demander toutes sortes d'autres choses, et c'est à partir de là que tout s'est développé. 

MK Signs

Vers 2004, MK Signs a reçu sa première imprimante grand format et a quitté la maison pour s'installer dans une véritable imprimerie, où l'entreprise travaille encore aujourd'hui. 

Remise des diplômes en beauté 

L'entreprise s'est développée et n'a cessé de croître. "Nous avons compris ce que les gens attendaient de leurs bannières sportives", explique Mike, "quelque chose de voyant qui attire l'attention et qui doit être imprimé rapidement à moindre frais". Cependant, au fil du temps, les bannières sportives sont devenues un élément moins important de l'entreprise. "Avec le COVID, l'une des grandes nouveautés dans notre région (et, je suppose, dans tout le pays) était d'installer des panneaux de félicitations pour annoncer au voisinnage lorsqu'un enfant terminait ses études secondaires. Nous avons vu qu'une autre imprimerie produisait ces panneaux et, bien que nous pensions avoir adopté cette tendance un peu tard, nous avons imprimé 5 000 panneaux dès la première année. Aujourd'hui, c'est devenu une part importante de notre activité". 

Naturellement, l'entreprise s'est équipée d'une imprimante plus grande. "Avoir une imprimante capable d'imprimer une feuille entière de 4 x 8 est formidable. Cependant, imbriquer dix panneaux de 18 x 24 pouces sur une planche et pouvoir les découper automatiquement sur notre massicot Summa était un défi, car il n'y avait pas de place pour les marques de repérage." 

La transformation avec PrimeCenter  

C'est alors que Joey Phillips est venu à la rescousse. Mike l'a rencontré lors du salon ISA et ils ont discuté de logiciels RIP. MK Signs utilise un logiciel concurrent, mais Joey a pu lui montrer PrimeCenter, la solution prépresse de Caldera. Pour Mike, ce fut le moment décisif. "Nous avons installé le logiciel", dit-il, "et Joey nous a aidés à configurer la recette dont nous avions besoin pour les panneaux. La réalisation de ces panneaux est l'une des parties les plus importantes de notre travail.  Nous déposons tout dans PrimeCenter, nous appuyons sur un bouton et nous pouvons imprimer et découper à la volée - c'est fantastique ! 

Aujourd'hui, 80 % de tout ce qui passe par l'imprimerie de MK Signs passe par PrimeCenter. "PrimeCenter a changé la donne pour nous. Au lieu de configurer tous ces fichiers en les imbriquant manuellement sur une planche de quatre par huit et en ajoutant manuellement des marques de repérage, nous n'avons plus à le faire. Nous avons commencé à utiliser PrimeCenter environ une semaine après avoir reçu notre massicot Summa et, ensemble, ils ont fait une énorme différence. Avant d'acquérir le massicot, nous envoyions tous nos produits à une autre société de signalisation pour qu'elle les découpe, mais nous voulions les intégrer à notre entreprise. Nous avons immédiatement réalisé que si nous voulions rendre ce massicot efficace, il nous fallait un moyen de lui envoyer les fichiers automatiquement plutôt que d'avoir à tout configurer manuellement. PrimeCenter me permet d'importer tout dans un hot folder et d'appuyer sur un bouton". 

L'un des principaux avantages de PrimeCenter est le gain de temps qu'il a permis à Mike de réaliser. "L'utilisation de PrimeCenter me fait gagner, selon la charge de travail, de 20 minutes à deux ou trois heures, car je n'ai pas à configurer les choses manuellement. Pendant qu'il traite les informations, je peux effectuer une autre tâche ou aider quelqu'un d'autre dans l'atelier. Ensuite, je reviens et tout est transféré au logiciel RIP et directement sur l'imprimante." 

Mike n'hésite pas à dire à quel point il apprécie l'aide que lui a apportée Caldera pour que PrimeCenter réponde exactement à ses besoins. "Sans Joey, je dirais que PrimeCenter est un gorille de 500 kilos - il peut faire absolument tout. Joey nous a énormément aidés à nous familiariser avec le programme et à nous montrer comment l'utiliser. Aujourd'hui, nous avons mis en place nos recettes et je peux dire que cela a changé la donne pour notre entreprise. 

Et le dernier mot de Mike : "Pourrais-je gérer mon entreprise sans PrimeCenter ? Bien sûr. Mais est-ce que je voudrais le faire ? Non. Absolument pas.